Pièges de la dispute : le bilan

Publié le par Madame

Je vous avais promis un article réjouissant, pour une fois, sur le sujet des disputes.
Commençons par l'étude de John Gottman (Gottman et Silver, 1999)

Les éléments prédictifs
Suite à ses recherches, ce monsieur nous dit qu'en observant les couples se disputer pendant 5 minutes, il peut prédire avec une précision de 91% quels couples se sépareront et lesquels tiendront le coup.
C'est effarant, honnêtement. Votre avenir est entre vos mains aujourd'hui.

Je vous ai émunéré les pièges des conflits.
- la critique
- la défensive
- le mépris
- le mutisme

Ceux là conduisent à ceux-ci :

1- Les gens considèrent que leurs problèmes sont sérieux.
2- En parler leur semble inutile. Ils essaient de les résoudre chacun de leur côté.
3- Ils commencent à vivre des vies parallèles.
4- La solitude est installée.

Les partenaires sont déconnectés émotivement. C'est souvent à cette dernière étape qu'il peut arriver que l'un ou l'autre ait une (ou des) relation(s) extraconjugale(s). Ces dernières sont souvent le signe qu'une relation en est rendue à un stade avancé d'érosion plutôt que la cause de l'échec. À cette étape, les probabilités de séparation sont très grandes.

Où sont les bonnes nouvelles ?

Lorsqu'on prend conscience des pièges, quand on accepte d'être lucide sur le chemin que le couple prend, on peut décider de changer. Ca n'est pas parce que vous êtes du genre méprisant avec votre conjoint que vous allez vous séparer. La bonne nouvelle, c'est que les sentiments négatifs sont là pour nous avertir de quelque chose. Ils sont utiles.

L'exemple de la poubelle est très parlant : vous voulez divorcer parce que votre conjoint ne descend pas la poubelle et vous répond mal quand vous le lui demandez ? Votre colère, votre angoisse, votre submersion sont là pour vous avertir d'un danger. Tenez en compte, faire l'autruche n'est pas une solution.


Quelques outils

Les moments positifs
Quand vous pensez à votre relation, pensez-vous au positif ou au négatif ?
Avez-vous déjà remarqué à quel point lorsque votre conjoint vous offre quelque chose ou vous rend heureux, vous vous rappelez des souvenirs positifs ? L'effet inverse est encore plus puissant : lorsqu'on se dispute, les souvenirs négatifs affluent. Toute l'histoire est revue sous le nuage noir de la rancoeur.

Il paraît qu'un élément négatif est effacé par 5 éléments positifs équivalents. En caricaturant, un couple qui vit une dispute sur 10 éclats de rire partagé est un couple heureux. Assurez-vous, après une dispute, de sceller le couple par des éléments heureux : partage de loisirs, un dîner à la maison avec des amis, un weekend, des éclats de rire, de bons souvenirs.

Quand on est submergé, on peut utiliser la puissance des souvenirs positifs qui ont été créés auparavant. L'album de photo du mariage, l'amour ressenti quand votre conjoint vous a emmené à Venise, servez-vous en ! Chassez le négatif, nagez dans les bons moments. L'histoire de la poubelle sera plus facile à gérer comme un simple désaccord que comme un prélude au divorce vécu sur fond de rancoeur.

La colère, l'angoisse, qu'en faire ?
Ne les chassez pas. Ces sentiments sont des signaux d'alarme, affrontez-les, mais ne les nourrissez-pas.
Vous êtes dans une rage folle contre votre conjoint ? Cherchez ce qui a allumé un tel feu en vous en vous rappelant que votre conjoint n'est pas responsable de votre colère. Il n'est responsable que de ses actes, pas de vos émotions. Pourquoi un tel feu ? Que ressentez-vous au fond ? Que pourriez-vous vous apporter à vous-même pour éteindre ce feu ?
Différenciez votre émotion (ce qui vous pousse au divorce) du factuel (ses actes et les vôtres).
Je commence par la colère car elle est une émotion qui recouvre toutes les autres.

Une fois la colère apaisée, vous saurez sans doute si vous êtes triste, frustré(e), angoissé(e), si vous avez peur, ou encore autre chose. N'ayez pas peur de chercher. Que ressentez-vous ?

Sachez vivre avec. Votre conjoint vous trompe, après vous avoir mis en colère, cela vous rend triste et angoissé(e). Vous avez peur de la séparation, et vous êtes blessé(e) d'être mis(e) en compétition, vous vous sentez trahi(e). L'accepter vous aidera déjà à rebondir.

Différencier le factuel de l'émotionnel vous aidera aussi à cerner le problème de fond. Et le problème de fond, il vous faudra l'aborder avec votre conjoint, factuellement.

Encore des bonnes nouvelles !
Les gestes de réparation

Elle lui crie dessus, il prend du recul avec humour. Il dédramatise.
Il claque la porte, quand il revient, elle lui dit qu'elle est fâchée mais qu'elle l'aime.
Se faire un câlin, se redire ses sentiments, sont des tentatives de réparation, ces petits gestes que l'on peut donner ou pas, et que l'on peut accepter ou refuser.
La réussite des gestes de réparation dépend de la qualité de l'amitié dans la relation, de la prédominance des souvenirs positifs. Faire la tentative de réparation ou l'accepter est totalement salvateur dans un couple.

En voilà le résultat :
"Effectivement, 84% des jeunes couples qui présentent les quatre formes de négativité mais dont les gestes de réparation sont efficaces sont encore ensemble et satisfaits après 6 ans."

Et pour la fin :
Toujours selon Gottman : beaucoup de couples pourraient renverser la vapeur, même aux stades les plus graves de détérioration de leur relation. Apprendre à bien se comporter pendant les conflits (éviter les pièges, faire des tentatives de réparation, etc) est moins utile que l'outil ultime : le développement des attitudes positives envers l'autre et la relation.
En d'autres termes : si vous l'aimez, si vous pensez à votre conjoint de manière positive, si vous êtes heureux de vous être mariés malgré le fait qu'il ne descende pas la poubelle, vous pourrez gérer votre problème de poubelle mieux que quand vous pensez à divorcer.
Et ça, ça s'entretient.

La preuve en anecdote : un couple en instance de divorce a pris exemple sur le chien. Quand le mari rentrait du travail, le chien lui faisait la fête, sa femme lui faisait la gueule. Pour passer de manière sereine les 6 derniers mois de leur vie commune avant le divorce, ils ont décidé de se saluer gentiment et de manière sympa le soir. D'être agréables l'un avec l'autre, quand bien même l'amour n'y était plus.
Grâce à ces moments positifs, l'amour est revenu. Ils n'ont pas divorcé.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 27/11/2013 20:05

LES ÉPOUX DE LA HAINE.fermaton.over-blog.com

site de rencontre 25/04/2013 15:35

Bien sûr, il faut tout avouer je pense

(Clovis Simard,phD) 27/01/2012 01:40

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-5, THÉORÈME DES DÉGUISÉS. - DES PROBABILITÉS ??

Gween 16/11/2011 09:50


Avant d'en arriver la... Faut-il tout se dire dans un couple ?


fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 17/11/2010 17:00


Bonjour,

Vous êtes invité ma Page:De Goya(La paix intérieure) sur mon
Blog: fermaton.over-blog.com

Cordialement

Clovis simard